Peinture du Moyen Âge et de la Renaissance

Maîtres allemands du XIVe au XVIe siècle

La collection de tableaux de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance rassemblée à la Kunsthalle de Karlsruhe est une des plus importantes d’Allemagne et jouit d’une réputation internationale. Une œuvre de Hans Baldung Grien datant des environs de 1511 atteste l’ancienneté du goût de la maison de Bade pour les beaux-arts : ce tableau figurant Le Margrave Christophe Ier et sa famille en prière devant sainte Anne trinitaire reflète à la fois la religiosité du commanditaire et ses ambitions politiques pour sa lignée. La margravine Sibylle-Auguste (1675–1733) réunit elle aussi une collection d’œuvres d’art, dont sont issus deux tableaux de Lucas Cranach l’Ancien de petit format mais d’une grande valeur esthétique : une Vierge à l’enfant (vers 1518) et Le Jugement de Pâris (1530). Ces deux œuvres sont au centre d’un ensemble de tableaux de Cranach regroupant également des portraits et des sujets religieux et mythologiques.

À ces tableaux de Cranach et Baldung Grien viennent s’ajouter des œuvres de Hans Burgkmair, Martin Schaffner, Bernhard Strigel, Georg Pencz et Matthias Gerung, l’ensemble ainsi formé illustrant toute la diversité de la Renaissance allemande. Mais les chefs-d’œuvre de cette collection sont incontestablement le Christ de douleur donné par Albrecht Dürer (vers 1493/94) et quatre tableaux de Matthias Grünewald : deux grisailles provenant du retable de Heller (vers 1510) ainsi qu’une Crucifixion et Le Christ portant sa croix, deux tableaux provenant du retable de Tauberbischofsheim (vers 1525).

L’art du Moyen Âge en Souabe et dans le Rhin Supérieur est également très bien représenté, avec notamment le Panneau de saint Jean du Maître de Strasbourg (vers 1410/20), les grands panneaux de la Vierge provenant de l’abbaye de Lichtenthal (1489) et le Triptyque de la Crucifixion, retable commandité par Hugo von Hohenlandenberg, évêque de Constance (vers 1500). Les six panneaux provenant de l’église Saint-Thomas de Strasbourg (vers 1455), qui composent un ensemble aujourd’hui appelé la « Passion de Karlsruhe », occupent ici une place de choix : d’une part, ils représentent la Passion du Christ d’une manière particulièrement émouvante, ce qui justifie qu’on les considère comme des chefs-d’œuvre de l’art de la fin du Moyen Âge ; d’autre part, cet ensemble est le résultat d’une politique d’acquisition opiniâtre, puisque le Couronnement d’épines a rejoint les collections dès 1858, c’est-à-dire à l’époque du grand-duc, tandis que la Flagellation n’est arrivée à Karlsruhe qu’en 1999 et constitue ainsi l’une des principales acquisitions des vingt dernières années.

Si elle accorde une place de choix à la peinture allemande, la collection couvant les XIVe, XVe et XVIe siècles n’en néglige pas pour autant l’art créé à la même époque dans d’autres pays. Citons notamment : le diptyque du Maître de Bohême (vers 1360), qui figure à gauche une Vierge à l’Enfant et à droite un Christ de douleur ; une représentation du Paradis sur deux tableaux inspirée de l’Ancien et du Nouveau Testament, due à un maître français (vers 1460) ; ou encore la célèbre Adoration de Karlsruhe, une œuvre précoce de Paolo Uccello ou d’un artiste florentin de son atelier figurant la Sainte Famille dans un paysage nocturne (vers 1440/50). La Vierge et saint Jean adorant l’Enfant (vers 1480), tableau circulaire de Lorenzo di Credi, compte quant à lui parmi les chefs-d’œuvre du début de la Renaissance italienne. La peinture néerlandaise, enfin, est représentée par un triptyque dont le panneau central reprend le thème iconographique de sainte Anne trinitaire (vers 1510). Notons que cette œuvre est attribuée au « Maître de Francfort », qui était en fait un peintre d’Anvers.

 
  • Tarifs

    8 € (normal), 6 € (réduit)

    étudiant gratuit, 16 € (familles)

     
    horaires

    TLJ sauf lun. et jours fériés

    10 à 18 heures

     

    Plus d´infos

  • Staatliche Kunsthalle Karlsruhe

    Hans-Thoma-Straße 2-6

    76133 Karlsruhe

     

    Téléphone: (0721) 926 33 59

    Fax: (0721) 926 67 88

    info@kunsthalle-karlsruhe.de

     

    Google Maps

Vidéo: DEGAS

Video ansehen

Classicisme et expérimentation
8.11.2014 - 1.2.2015
Kunsthalle de Karlsruhe