30. Mai. 2015
06. Sep. 2015

Exposition

Die Meister-Sammlerin

Caroline-Louise de Bade

Grande exposition du Land de Bade-Wurtemberg


Résumé

C’est grâce à l’action de Caroline-Louise, que la ville de Karlsruhe a pu s’affirmer comme un centre des arts.

La margravine Caroline-Louise de Bade (1723–1783) se distingua par l’habileté, le goût exquis et les connaissances artistiques dont elle fit preuve en rassemblant, grâce à ses nombreuses relations, des tableaux de maîtres anciens et contemporains de son époque. Les œuvres majeures qu’elle acquit jadis sont à la base de la réputation internationale dont jouissent les collections d’art français et néerlandais conservées à Karlsruhe.

Mehr lesen
Weniger lesen
Abbildung des Werks "Die Köchin" von Gabriel Metsu aus den Jahren 1655/58, das in der Ausstellung "Die Meister-Sammlerin" vom 30. Mai bis 6. September 2015 in der Staatlichen Kunsthalle Karlsruhe zu sehen war.
Gabriel Metsu: La Cuisinière, 1655/58 © Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid

La plupart des deux cents tableaux qu’elle a achetés — notamment plusieurs chefs-d’œuvre de Teniers, Rembrandt, Vernet et Chardin — font aujourd’hui partie du fonds de la Kunsthalle de Karlsruhe.

La grande exposition du land permet de présenter ce trésor dans son ensemble, les somptueux cadres d’origine de certains tableaux ayant été restaurés à cette occasion. Parmi les œuvres jadis achetées par Caroline-Louise qui reviennent à Karlsruhe sous forme de prêts temporaires, citons notamment un portrait grandiose peint par Antoine van Dyck (Washington), une marine dramatique de Willem van de Velde (Londres), le gracieux portrait d’une cuisinière peint par Gabriel Metsu (Madrid) et une nature morte aux fleurs exubérante due à Maria van Oosterwyck (Denver).

C’est incontestablement grâce à l’action de Caroline-Louise, princesse cultivée, « éclairée » et très dynamique, par ailleurs artiste elle-même, que la ville de Karlsruhe a pu s’affirmer comme un centre des arts et des sciences de dimension européenne seulement cinquante ans après avoir été fondée. La margravine ayant été en contact avec de nombreuses personnalités de son époque, on retrouvera parmi les 130 tableaux prêtés par divers musées d’Europe et des États-Unis des personnages célèbres tels que le philosophe Voltaire, Madame de Pompadour, favorite de Louis XV, l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche, le botaniste Linné, le marchand d’art Jean-Henri Eberts, ou encore le comte de Vence, collectionneur célèbre de son temps.

Résultat d’une coopération entre la Kunsthalle de Karlsruhe, les Archives générales du land de Bade-Wurtemberg et l’Université de la Suisse italienne.

L’exposition est placée sous le haut patronage de Monsieur Winfried Kretschmann, ministre-président du land de Bade-Wurtemberg, et de Son Altesse Royale le prince Bernard de Bade.