30. Juin. 2020
27. Sep. 2020

présentation spéciale

Vital pour le système ?

Activités vitales et art de vivre


L’expo en quelques mots

Être « vital pour le système » semble devenir l’aune à laquelle tout est mesuré durant la pandémie de Covid-19. Mais quel serait l’aspect d’une société où tout ce qui ne l’est pas aurait disparu ?

Issu du vocabulaire de la politique financière, le concept d’activité « vitale pour le système » a élargi son champ d’application durant la pandémie pour désormais qualifier les secteurs économiques et les professions qui fournissent des biens et services indispensables à la vie de la société tels que les systèmes de santé, de ravitaillement, de logistique, de sécurité publique et de fourniture d’énergie.

Avec pour conséquence l’apparition d’un critère de différentiation problématique dans la mesure où il peut potentiellement conduire à une hiérarchisation et causer une fracture sociale. Car dire que telle activité est vitale pour le système sous-entend que telle autre ne l’est pas et qu’elle est donc superflue. Dès lors, dans quel monde vivrions-nous si l’on supprimait tout ce qui n’est pas vital pour le système, toutes ces choses « inutiles » au rang desquelles on compte l’humour, la mode, les playlists, les manifestations sportives et ce qui nous invite à réfléchir à notre existence et à élargir notre horizon personnel ?

Mehr lesen
Weniger lesen

Certaines professions sont certes vitales pour le système, mais notre art de vivre dépend d’autres facteurs. L’exposition Vital pour le système ?, conçue dans l’urgence, présente des oeuvres d’art réalisées entre la fin du Moyen Âge et l’époque contemporaine qui se complètent par des commentaires sur le thème de la crise. L’espace entre les oeuvres est tel que chacune d’elles s’adresse à un visiteur en particulier, le concept muséographique reproduisant ainsi la distanciation sociale imposée par les circonstances actuelles.